Comment l’huile de lin protège le bois

Saviez-vous que l’on utilisait jadis l’huile de lin pour momifier la dépouille des pharaons ? A la lumière de cette anecdote, on comprend plus aisément pourquoi cet extrait naturel permet de ralentir le vieillissement.

Quand l’utiliser ?

On extrait l’huile de lin des graines de la plante à la fin de l’été. Aussi cette particularité lui confère une couleur jaunâtre. Ainsi cela permet naturellement de protéger contre le rayonnement UV. Mais il ne fonce pas trop la couleur initiale. Il s’agit d’un corps gras totalement écologique. Il pénètre très bien dans le bois. Et il s’agit de saturer les veines en déposant abondamment du liquide. Par la suite l’huile de lin laisse un dépôt à la fois brillant et protégeant. Cela facilite l’entretien par la suite. Aussi on peut l’utiliser pour traiter les sols carrelés avec des éléments traditionnels tels que les terres cuites ou l’ardoise. Cette substance dont les propriétés restent encore mystérieuses a traversé les âges. En effet, on peut l’employer pour de multiples usages. Mais il s’avère opportun de rajouter un siccatif pour faciliter le séchage et le durcissement.

Quelques caractéristiques

En opposition aux lasures, l’huile de lin ne laisse pas de couche superficielle sur le bois. Aussi on profite du contact direct avec le bois. Les amoureux du toucher simple et naturel apprécieront ce retour à l’essentiel. Aussi, un léger ponçage permet de redonner de l’éclat. Ensuite il suffit d’appliquer la même substance. L’aspect final se présente de façon satinée. Mais surtout ce corps gras imperméabilise durablement dans le temps. Aussi la texture souple s’adapte à tous les types de support. L’huile de lin rentre en profondeur dans les veines du bois. Aussi il s’agit d’une protection profonde. Cette substance naturelle s’avère peu odorante. Au contraire, les effluves caressent agréablement les narines. Il faut peu de temps pour le séchage se fasse. En moins d’une journée, vous pourrez profitez du veinage boisé. Enfin l’application se fait dans l’abondance en plein air. Cela ne nécessite pas de dispositif particulier.

Précautions d’application et d’entretien

Il ne faut pas hésiter à appliquer abondamment plusieurs couches. On peut utiliser tout type de pinceau. Un pinceau épais a bien des avantages. Mais l’application au rouleau n’a pas la meilleure efficacité. Il faut attendre 24h entre 2 couches. Puis un séchage à coeur nécessite véritablement près d’une semaine. Dans la durée, vous pouvez réajustez l’application de l’huile de lin chaque année par exemple selon le besoin. Le nettoyage quotidien se fait simplement avec un chiffon humide si nécessaire. Dans le cas d’un meuble, vous pouvez rajouter du savon tout simplement. Mais pour les bois trop souvent exposés à l’humidité, l’huile de lin peut accéder le noircissement. En effet, certains éléments vivants se nourrissent des acides gras et prolifèrent. Ils dégradent alors cette protection naturelle. Enfin cet extrait naturel ne convient pas au teck. Sous un aspect environnement, nous vous encourageons à toujours privilégier les liquides sans additif.

Si vous vous intéressez au bricolage, notre article sur les chaudières à granules va vous intéresser.

Enfin vous trouverez ici le magasin de bricolage le plus proche de chez vous.

Commenter cet article
Partager cet article

Auteur : Marco

Marco fait partie de l'équipe de téléphone depuis ses débuts en 2015. Passionné de sport, il aime aussi les bons restos et les sorties entre ami.