telephone city

Pourquoi et comment faire cuire des pâtes al dente ?

Tout le monde se plait dire que ma meilleure recette consiste à faire des pâtes al dente. Mais saviez-vous que ce terme italien signifie sous la dent ? Cela implique que l’aliment garde une consistance pour vos dents.

Trouver le temps de cuisson optimal

Aussi pour parfaitement honorer l’Italie, il ne faut pas dépasser le temps de cuisson. Une cuisson ferme ne signifie pas trop difficile à mâcher mais pas molle comme de la purée. Aussi le temps optimal permet de faciliter le mélange avec une sauce. Et les pâtes al dente s’avèrent plus digestes et goûteuses. Il ne faut pas accorder trop d’importance au temps mentionné sur les paquets de spaghetti ou de macaroni. En effet, souvent les fabricants surestiment la durée nécessaire. De plus, il faut savoir que la température d’ébullition de l’eau dépend de l’altitude. Donc le temps de cuisson des pâtes al dente varient légèrement en fonction du lieu de résidence. Certains alpinistes peuvent témoigner qu’au delà d’une très haute altitude, il apparaît même impossible de faire cuire. Ainsi l’empiriste reste de rigueur en goûtant régulièrement pendant la cuisson.

L’eau de cuisson

Il s’agit de faire bouillir un important volume d’eau avec du sel. En effet, le sel pénétrera au coeur de l’aliment par osmose. Bien souvent on associe les pâtes al dente avec de l’huile d’olive. En effet, les clichés méditerranéens ont la peau dure. Mais cela n’apporte rien d’en mettre dans l’eau de cuisson. En effet, comme vous l’avez surement appris à l’école, l’eau et l’huile ne se mélangent pas. On parle de non-miscibilité. De ce fait, il s’agit d’un gaspillage. Gardez précieusement le fruit de l’olivier pour l’ajouter après l’égouttage. Une autre astuce pour réussir ses pâtes al dente consiste à d’abord faire bouillir l’eau. Puis vous pouvez plonger vos tagliatelles, coquillettes ou orechiettes. Vous les verrez tourbillonner et danser comme dans un opéra de Verdi ! Parfois le temps de cuisson s’avère plus restreint que prévu, aussi il faut toujours resté vigilant.

Bien cuisiner pour mieux digérer

On affirme sans hésiter que des pâtes al dente constituent un sucre lent par excellent. Par exemple, les cyclistes ont la réputation d’en consommer sans modération avec une compétition ou pendant le Tour de France. Mais si le temps de cuisson se trouve beaucoup trop long, une réaction chimique casse les longues chaines moléculaire carbonées. Ainsi l’aliment se transforme en sucre rapide. Aviez-vous remarqué qu’un goût légèrement sucré se conjuguait à une texture caoutchouteuse due un excès d’ébullition ? Aussi les pâtes al dente ont une meilleure digestibilité. Ce type de préparation permet de mieux assimiler les sucres lents et de retarder la faim. Les molécules qui composent cet aliment correspondent à de l’amidon. Mais cette forme se digère très bien. L’estomac fait alors son travail pour casser les longues chaines de carbone. Il transforme l’aliment en carburant pour tout votre corps.

Enfin, si vous aimez cuisiner, nous vous invitons à lire cet article sur comment réussir son barbecue diététique.

Enfin, vous trouverez un grand choix de pâtes dans la supérette la plus proche de chez vous.

Comment réussir ses pâtes fraîches à la maison ?

Les spaghettis, macaronis et autres tagliatelles constituent le plat préféré des français avec près de 10 kg de consommation annuelle. Mais avez-vous pensé à fabriquer vous-même vos pâtes fraiches à la maison ?

Les ingrédients

Afin de préparer d’excellents pâtes fraîches, il vous faut de la bonne farine et des œufs. En effet, la patience et la technique fera le reste. Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’eau ne fait pas partie de la liste. En effet, les œufs contiennent suffisamment d’eau pour assurer le liant. Le bon ratio pour obtenir la bonne texture se situe à 1 œuf pour 100 g de farine. Aussi on peut rajouter un peu d’huile d’olive et du sel. La recette italienne remplace la farine par de la semoule de blé dur. En effet, cela permet d’assurer plus de fermeté pour vos pâtes fraiches. On mesure la qualité de la pâte quand elle atteint une bonne élasticité qui glisse sur la fourchette. Il s’agit de trouver le bon compromis entre bonne tenue et rigidité. Entrainez-vous et vous trouverez vos propres repères vers la réussite.

Le matériel

A ce stade, comment obtenir le résultat que vous souhaitez ? Un laminoir s’avère votre meilleur ami. Bien sûr les meilleurs d’entre vous peuvent obtenir la même chose avec un rouleau de pâtissier. Mais il faudra déployer beaucoup d’énergie et faire preuve de patience. En effet, la régularité de l’épaisseur nécessite de la dextérité. D’une part, certaines forme de pâtes fraiches comme les raviolis et les tagliatelles peuvent se faire à main avec un outil dont la forme reproduit le motif. Mais vous ne pourrez pas fabriquer vos spaghettis avec un simple couteau de cuisine. Ainsi l’achat d’une machine à pâtes fraiches s’avère indispensable. Enfin une petite astuce consiste à laisser la pâte au réfrigérateur 30 minutes environ avant de la découper.

La découpe

De belles pâtes fraiches proviennent d’une pâte fine et régulière. Il s’agit là du secret de la réussite. Aussi quand vous avez obtenu un mélange suffisamment souple, vous savez que le moment de découper arrive. Toutes les formes restent possibles : lasagnes, cannellonis, raviolis. Si vous souhaitez orienter vos pâtes fraiches vers des tagliatelles, roulez de grands rectangles. Puis découpez un rouleau en tranche d’1 cm environ. Un simple couteau convient très bien. En attrapant le bout d’une tranche puis en tirant, vous obtenez la forme désirée. La dernière étape consiste à rouler les pâtes fraiches dans la farine pour s’assurer d’une bonne finition. Enfin sachez que le séchage n’apparait pas comme une étape indispensable. Néanmoins cela permet d’éviter aux pâtes de coller entre elles lors de la cuisson.

Si vous vous intéressez à la cuisine traditionnelle, connaissez-vous l’origine de la galette ?

Enfin, vous pourrez aussi déguster d’excellentes pâtes fraiches dans la pizzeria la plus proche de chez vous.

5 recettes à la Vache Qui Rit ® qui vont vous étonner

La Vache qui rit ® reste le fromage préféré des enfants. Étalée sur une bonne tranche de pain frais, elle a bercé notre enfance. La Vache qui rit ® représente bien plus qu’une marque. Elle nous rappelle de beaux souvenirs avec lesquels on aime se tartiner l’esprit ! Mais ne nous sommes pas vaches ! Nous vous faisons partager 5 recettes à la Vache qui rit ®. En entrée, en plat de résistance ou en dessert, la Vache qui rit® se ravit toutes les papilles !

1) Spaghettis à la Vache qui rit ©

Spaghetti

Les pâtes constituent le symbole culinaire de toute l’Italie. Plus particulièrement, les spaghettis incarnent cette spécialité que jadis les italiens ont eu la bonne idée de nous faire partager. Aussi peu d’entre nous n’aiment pas les spaghetti à la Carbonara. Malheureusement la crème fraîche que ce mets contient sollicite fortement le système digestif. Aussi pensez à remplacer la crème fraîche par de la Vache qui rit ©. Cela soulagera votre estomac.

2) Soupe ou velouté à la Vache qui rit ©

Soupe velouté à la Vache qui rit

Les légumes contiennent énormément de vitamines et de sels minéraux essentiels à notre bonne santé. Mais les enfants ont bien du mal à accepter d’en manger. Aussi la soupe de légumes ne suscite ni l’effervescence ni l’engouement chez les plus jeunes. Si vous êtes parents, soyez malins ! Apportez une touche de douceur et de légèreté aux veloutés que vous aurez préparé avec amour. Pour cela, il suffit de rajouter quelques morceaux de Vache qui rit© dans le potage. Une de ces recettes à la Vache qui rit © aura surtout le mérite de convaincre votre progéniture de déguster des légumes !

3) Le top des recettes à la Vache qui rit © : les madeleines

Gateau

Les recettes à la Vache qui rit © ne sont pas seulement réalisé en ajoutant du fromage en guise d’assortiment. Aussi ce fromage à tartiner peut servir d’ingrédient à part entière. Mélangez 8 portions de Vache qui rit © avec 3 œufs, 50 cL de lait et 150 grammes de sucre. Quand vous avez obtenu un mélange fluide et homogène, il ne vous reste plus qu’à incorporer 200 grammes farine avec un sachet de levure. Ainsi vous avez fini la pâte du gâteau. Et il ne reste plus qu’à faire cuire 20 minutes à 180°C thermostat 7 dans les moules adéquats.

4) Pommes de terre farcies à la Vache qui rit ©

gratin

Être astucieux constitue le cœur de cet article relatif aux recettes à la Vache qui rit ©. La pomme de terre nourrit bien mais apparait parfois fade et peu savoureuse. Aussi une recette très simple à confectionner consiste à faire cuire des pommes de terre à l’eau ou à la vapeur selon vos équipements. Puis coupez et creusez l’intérieur de la pomme de terre afin d’y déposer de la Vache qui rit ©, du sel et du poivre. Ainsi cette combine parmi les recettes à la Vache qui rit © transforme aisément une chose simple en un mets exquis.

5) Quiche à la Vache qui rit ©

Quiche

Les lorrains ne sont pas des quiches ! Bien au contraire, la quiche constitue une fierté de ce territoire ! Aussi voilà encore une idée qui enrichit encore le spectre des recettes à la Vache qui rit ©. Après avoir déposé la pâte brisée dans le moule, vous couperez 6 portions Vache qui rit ©. Puis vous mélangerez le fromage à tartiner avec 1 œuf et tout ce dont vous souhaitez agrémenter votre quiche. En effet, certains esprits traditionnels opteront pour le jambon et les lardons. Mais les végétariens préfèreront les tomates et le saumon par exemple. Enfin vous déposerez le mélange dans le plat. Laissez cuire 30 minutes environ au four à 180°C thermostat 7.

Si toutefois vous êtes pressés et que vous pas le courage de vous faire à manger, il ne vous reste plus qu’à commander un kebab à la Vache qui rit © et profitez en pour jeter un oeil a notre top des aliment déconseillés pour les femmes enceintes.