Un énorme et mystérieux trou noir en Antarctique qui fait réfléchir

Fonte glace

Récemment un énorme trou noir s’est formé dans la banquise de l’Antarctique. Sa proportion gigantesque correspond à la taille de la Suisse. Selon les scientifiques, le réchauffement climatique n’expliquerait pas entièrement la formation de ce trou noir en Antarctique. Voyons de plus près comment ce phénomène a pu se produire.

Une cavité immense

 trou noir en Antarctique

La surface du trou noir en Antarctique meure 80 000 km2 ! Vu du ciel, l’importance de ce trou noir en Antarctique a étonné plus d’un scientifique de l’université de Toronto. En effet des experts en climatologie on étudié de près le phénomène. Bien évidemment ils ont tout de suite pointé du doigt les changements de climat que notre planète connait actuellement. Mais ce trou noir en Antarctique surprend dans la mesure où il se situe à plusieurs centaines de kilomètres du bord de la banquise. Les satellites d’observation de la Terre à orbite polaire ont permis de faire cette découverte aussi insolite qu’inquiétante.

Les polynies de Weddel comme explication du trou noir en Antarctique

La mer de Weddel se situe à l’Est de l’Antarctique. Or cette région marine présente la particularité d’abriter des tourbillons sous-marins. En effet ces courants marins plus chauds se déplacent en profondeur. Selon des cycles qui restent à identifier, ces mêmes courants font remonter à la surface des masses d’eau salée plus chaude. Les scientifiques appellent ces courants chauds : polynies de Weddel. Aussi les calories véhiculées pourraient expliquer la fonte de la glace au milieu de la banquise. Voilà comment les climatologues ont réussi à donner une explication plausible à ce trou noir en Antarctique.

Quelles conséquences pour les animaux ?

Manchot Empereur

Les animaux marins n’ont pas souffert de ce trou noir en Antarctique. Par exemple le manchot empereur utilise ce trou noir en Antarctique pour venir se nourrir. En effet on peut dire ce trou noir en Antarctique constitue en quelque sorte une clairière dans la glace. Fort heureusement, les biologiques n’ont pas noté de perturbation particulière pour la faune.

Un phénomène exceptionnellement rare

Fort heureusement la récurrence de ce type de trou noir en Antarctique apparait très peu souvent. Il semblerait que la dernière apparition daterait de 1970. Mais à cette époque nous ne disposions pas d’outils de mesure et d’analyse aussi performant afin d’en déterminer les causes exactes.

Et le réchauffement climatique dans tout ça ?

Glace

Ainsi ce trou noir en Antarctique interroge plus largement sur l’avenir de notre belle planète. En effet, les recherches sérieuses en climatologie datent seulement de ces dernières années et quelques décennies. Personne ne peut chiffrer véritablement les données climatologiques avant le XXème siècle. En effet, l’invention du thermomètre ne date pas vraiment du moyen age. En tout, personne à cette époque n’a fait des relevés sérieux dans cette zone du globe faut de moyen technique. Aussi cette carence laisse la porte ouverte aux théories parfois les plus farfelues.

Vous pourrez certainement trouvez plus d’information sur l’apparition de ces trous dans une bibliothèque.

Avez-vous lu notre article sur les noms de ville insolites ?

Commenter cet article
Partager cet article

Auteur : Marco

Marco fait partie de l'équipe de téléphone depuis ses débuts en 2015. Passionné de sport, il aime aussi les bons restos et les sorties entre ami.