telephone city

Tout connaître sur le vitrail

Le Moyen Âge a connu la construction de nombreuses églises. Celles-ci ont de très belles décorations. Parmi elles, le vitrail constitue un ornement de choix qui éclaire majestueusement les édifices religieux.

Un assemblage de métal et de verre

Historiquement, les artisans utilisaient du plomb pour joindre les morceaux de verre. En effet, cette matière se trouve particulièrement souple à travailler. On peut la modeler facilement avec un marteau tout en conservant une rigidité suffisante. Puis le cuivre découpé en ruban a connu un développement intéressant. Aussi cela a permis l’évolution des procédés. Il s’agit alors de découper puis de déposer la dalle de verre à sa juste place. Ainsi la fabrication ou la rénovation d’un vitrail nécessite aujourd’hui du silicone ou une colle quelconque. Peu de professionnels maitrisent la méthode traditionnelle. Aussi la rénovation de certains monuments historiques s’avèrent parfois difficiles à mettre en place. Néanmoins certains compagnons se transmettent leur savoir-faire avec générosité. En effet, faire un beau vitrail valorise aussi l’artisan qui use de toute sa délicatesse. Permettre à la lumière d’illuminer un bâtiment de l’intérieur nécessite beaucoup d’amour.

Respecter les étapes

Réaliser un vitrail nécessite un processus méticuleux qu’il convient de suivre à la lettre. Tout d’abord, du papier kraft permet de dessiner la maquette de la future oeuvre d’art. Cette maquette doit se faire avec beaucoup de précision afin de penser à tous les détails. Puis il faut découper le papier kraft à la taille réelle. Il faut alors déposer les morceaux de papier kraft sur du papier carbone. On peut alors tracer les contours en recopiant la structure des calibre sur un carton. Puis un cutter permet de découper précisément les pièces de carton à la juste taille. Par la suite ces mêmes calibres permettront de marquer le verre avec un légère pression sans casser le verre. Il s’agit alors d’utiliser une pince pour ajuster chaque verre à la bonne taille. On peut alors placer chaque morceau de verre à sa place pour organiser correctement la forme du vitrail.

Une myriade de couleur

Il s’avère judicieux de travailler chaque couleur de verre l’une après l’autre. Cela évite bien des surprises. En effet, enchainer les couleurs variées peut induire des erreurs. A la fin, l’agencement de ces pièces permet de dessiner le décor désiré. Par la suite, une lumière rasante traversera les plus beaux motifs. On peut fabriquer un vitrail de toute taille avec une complexité graduée. En effet, certains motifs nécessitent des nombreuses pièces de verre soigneusement taillée. Cela représente parfois un nombre innombrable d’heures de travail. Mais ces étapes fastidieuses s’avèrent indispensables pour réussir les plus beaux décors. Peu importe le motif du dessin, un vitrail orne majoritairement les églises et les cathédrales. Mais de belles demeures bénéficient également de cet ornement. Aussi on peut très bien remplacer la vitre d’une fenêtre. La pose de cet ornement peut également se faire en applique. Certains particuliers, excellents bricoleurs obtiennent de très bons résultats.

Si vous vous intéressez aux décorations colorés, cet article sur le coloriage pour adulte va vous plaire.

Enfin vous trouverez ici l’église la plus proche de chez vous.

Commenter cet article
Crédit photos : falco, pixel2013, nataliaaggiato et Chaos07
Partager cet article

Auteur/autrice : Marco

Marco fait partie de l'équipe de téléphone depuis ses débuts en 2015. Passionné de sport, il aime aussi les bons restos et les sorties entre ami.