Comment lutter contre la pollution lumineuse ?

Il apparaît de plus en plus difficile de pouvoir admirer la voie lactée. En effet, la multiplication des éclairages artificiels engendre une pollution lumineuse particulièrement importante en ville. En France le nombre de lampadaires a doublé durant ces 2 dernières décennies.

Une nuisance pour la faune

De nombreux insectes viennent mourir au pied des éclairages publics. Certes les mouches et autres moustiques ne sont pas en voie de disparition. Mais cela peut perturber la chaîne alimentaire. En effet, il s’agit de la nourriture primaire pour les animaux de nuit. Par exemple, cela impact directement la population des chauve souris. La biodiversité se trouve modifiée dans tout son ensemble. Ainsi on a pu mesurer comment la pollution lumineuse a diminué la pollinisation nocturne. Nous sommes tous les maillons d’une même chaîne. Aussi il convient de prendre soin de ce fragile équilibre. La pollution lumineuse ne perturbe pas seulement l’observation des étoiles par quelques astronomes passionnés. En effet, le marqueur naturel des cycles entre le jour et la nuit permet de rythmer la vie de toute la biodiversité. Aussi il peut y avoir des conséquences importantes que l’on ne mesure pas toujours.

Halte au gaspillage

La question la pollution lumineuse s’invite peu à peu à la table du grenelle de l’environnement. Aussi les pouvoirs publics prennent le problème à bras le corps. Des normes encadrent de plus en plus l’intensité ainsi que la composition du spectre lumineux des éclairages publics. Aussi de nombreux maires ont choisi de pratiquer une coupure des éclairages à partir d’une certaine heure de la nuit. Il semblerait même que cette approche ne perturbe pas la sécurité routière. En effet, plusieurs études s’accordent à dire que cette pratique induit une baisse de la vitesse des automobilistes. Ainsi rien ne justifie un sentiment d’insécurité. La délinquance n’augmente pas. Mais le coût pour la collectivité diminue. Aussi en luttant contre la pollution lumineuse, vos impôts connaissent une réelle économie. Enfin il faut savoir que des éclairages de type LED présentent un bien meilleur rendement. Et leur utilisation permet de réduire la facture.

L’obscurité une ressource précieuse

Une approche nouvelle consiste à considérer l’obscurité comme un bien précieux. Donc il s’agir de développer une approche globale et ambitieuse pour préserver ce bien collectif. Certains parcs naturels ont regroupé leur voix pour faire entendre l’idée d’une trame noire. Il s’agit de pouvoir protéger le passage de certains animaux la nuit. Par exemple, certains cours d’eau représentent une voie de passage dont la pollution lumineuse perturbe la fluidité naturelle. Certains territoires innovent en pilotant une stratégie de réserve du ciel étoilé. Mais il ne s’agit pas de tomber dans un excès inverse. En effet, toutes les espèces n’ont pas les mêmes besoins. Un zèle bureaucratique pourrait nuire aux initiatives locales. Aussi il s’agit avant tout de mieux prendre conscience des effets de la pollution lumineuse. Conjuguer la vie sociale avec les enjeux écologiques indispensables réussit avec la contribution de chacun.

Si vous vous intéressez aux questions écologiques, nous vous conseillons cet article pour envisager un monde sans pétrole.

Enfin, vous trouverez ici le planétarium le plus proche de chez vous.

Commenter cet article
Partager cet article

Auteur : Marco

Marco fait partie de l'équipe de téléphone depuis ses débuts en 2015. Passionné de sport, il aime aussi les bons restos et les sorties entre ami.