Quelle viennoiserie choisir à la boulangerie ?

La boulangerie artisanale française constitue une fierté nationale. Il s’agit d’une tradition au cœur de notre art de vivre.

Le croissant

Croustillant mais tout autant énergétique, le croissant au beurre représente un best seller de la boulangerie. Mais saviez-vous qu’il contient de la vitamine A ? Sa recette se base sur de la pâte feuilletée avec de la levure. En effet, celle-ci permet de donner une texture plus légère. L’origine de cette viennoiserie remonte au XVIIème siècle quand les turcs ont assiégé la ville de Vienne. EN effet une boulangerie eut l’idée de célébrer cette victoire sur l’ennemi en copiant le drapeau ottoman. Par la suite, cet viennoiserie s’exporta largement dans l’Europe et particulièrement dans l’hexagone. Mais il fallu attendre le XXème pour que cette recette pâtissière cristallise l’art de vivre à la française. Aujourd’hui la majeure partie des croissants consommés ont une origine industrielle. Et la faible marge liée au produit conduit parfois à remplacer le beurre par de la margarine. Enfin, les nutritionnistes recommandes de consommer avec modération.

Le pain au chocolat

Plusieurs dénominatifs permettent d’appeler cette viennoiserie selon les régions de France. Le Sud-Ouest préfère manger de la chocolatine. En effet, il semble que l’usage de l’occitan l’ait emporté même si Perpignan déroge à cette règle. Puis dans le Nord, les ch’tis utilisent l’expression couque au chocolat. En effet, il s’agit d’un héritage de la Belgique. Enfin on parle parfois de croissant au chocolat dans l’Est. Ainsi la boulangerie possède de multiples langages. L’appellation pain au chocolat demeure la plus courante. En effet, celle-ci sert de support de traduction. Mais la recette de cette viennoiserie reste sensiblement la même partout. Il semble que l’on doit son invention à Eugène Weiss au début du XXème siècle. Il s’agit de la célèbre marque de chocolat Weiss qui accompagne délicieusement nos cafés. Pour la boulangerie, la recette se présente simplement avec une pâte feuilletée qui enrobe des barres de chocolat.

La brioche

Il existe autant de variétés de brioche que de régions françaises. En effet, cette viennoiserie universelle se décline parfaitement pour toutes les papilles. La brioche de Nanterre a une forme plutôt rectangulaire. Et elle se divise en 8 parts en forme de boule de même taille. L’usage consiste à napper la surface extérieure avec du jaune d’oeuf. Or cette tradition remonte à très longtemps au Vème siècle. Puis cette forme a progressivement gagné toute la boulangerie française. Puis les messins préfèrent manger une brioche tressée. Il s’agit d’une tresse élémentaire avec 3 boudins de pâte. La finition consiste à saupoudrer de sucre le rendu. Enfin la brioche parisienne constitue un incontournable de la viennoiserie. Elle se caractérise géométriquement par 2 boules superposées sur la partie supérieure. Mais peu importe la boulangerie, la recette reste sensiblement inchangée avec farine, beurre, œufs, lait, sucre, sel, et levure.

Si vous aimez bien manger, cet article relatif au bon vin va vous plaire.

Enfin, vous trouverez ici la boulangerie la plus proche de chez vous.

Commenter cet article
Partager cet article

Auteur/autrice : Marco

Marco fait partie de l'équipe de téléphone depuis ses débuts en 2015. Passionné de sport, il aime aussi les bons restos et les sorties entre ami.