3 bonnes raisons de voyager au Laos

Le Laos constitue le pays le plus authentique du Sud Est asiatique. En effet, les 7 millions de laotiens ne bénéficient pas d’accès à la mer. Aussi, ils ont pu conservé bon nombre de leurs traditions et de leur mode de vie. Cette réserve naturelle pour un million d’éléphants possède de nombreux trésors naturels préservés.

Luang Prabang ou la cité de la sérénité

Le cours du Mékong et du Nam Kham se rejoignent en formant une péninsule. Sur ce morceau de terre, la ville de Luang Prabang constituait l’ancienne capitale royale du Laos. Aujourd’hui l’Unesco a classé cette cité riche au rang du patrimoine mondial. En effet, la magnificence des temples boudhistes impose une intemporalité reposante. On peut parcourir la ville aussi bien en vélo qu’à pied. Aussi cela permet de mieux s’imprégner de ce que Malraux décrivait comme la voluptueuse nonchalance du Laos. Le Vat Xieng Thong repésente un monument architectural majeur. En effet, ce temple abrite de somptueuses mosaïques. Quand on parcourt les ruelles de la ville, on se retrouve très facilement au bord de l’eau compte tenu de la topologie urbaine. Aussi la vie grouille dans les artères de circulation. Les stands des marchands succèdent au magasins artisanaux. Enfin tout se mélange harmonieusement avec le styles des anciennes demeures coloniales.

Une cuisine savoureuse

Comme souvent en Asie, le riz constitue l’aliment de base de la cuisine traditionnelle. Mais le Laos a su agrémenté avec différentes viandes et poissons. Aussi le piment a une place de choix dans la préparation des plats. Le Kapi se prépare à partir de crevettes hachées puis fermentées au soleil. En effet, on retrouve énormément cet ingrédient dans les sauces. A l’origine, la salade de papaye ou Tam Mag Hung provient de ce pays avant d’avoir connu un certain succès en Thaïlande par exemple. Aussi cette recette marie harmonieusement les saveurs acides, épicées, salées et sucrées. Il s’agit d’un bel exemple de cuisine asiatique. Mais la cuisine du Laos met aussi à l’honneur la soupe. En effet, le Tom Yam s’exporte dans le monde entier ! Ce bouillon se prépare essentiellement avec des légumes même si on peut y ajouter de la viande selon la recette.

Les charmes du Mékong

Le cours de ce grand fleuve parcourt le Laos sur près de 2000 kilomètres. Aussi il s’agit d’une artère de communication majeure pour tout le pays. En effet on parle même de la colonne vertébrale laotienne. Tout le long, il irrigue les cultures agricoles. Le soir venu, on peut admirer le spectacle des pirogues au coucher de soleil qui naviguent telles des fées sur une coulée d’or. Le Laos voue un culte très ancien à Boudha. Aussi le long du fleuve, on trouve de nombreux lieux de prières avec des effigies religieuses laissées tantôt par les touristes tantôt par les boudhistes. Les grottes sacrées de Pak Ou au bord de l’eau abrite les plus belles représentations du Boudha. Aussi il s’agit d’un lieu spirituel très prisé qui apaise les âmes. Enfin il apparait difficile de remonter au Nord du Mékong laotien, en raison de la présence de barrages hydroélectriques.

Si vous avez des accointances avec la culture asiatique, notre article sur l’origine des samouraïs va vous intéresser.

Enfin vous trouverez ici l’agence de voyage la plus proche de chez vous.

Commenter cet article
Partager cet article

Auteur : Marco

Marco fait partie de l'équipe de téléphone depuis ses débuts en 2015. Passionné de sport, il aime aussi les bons restos et les sorties entre ami.