Comment réussir la construction de sa cabane au fond du jardin ?

Construire une cabane dans son terrain s’avère un jeu d’enfant avec les éléments à assembler. En effet, la plupart des grandes enseignes proposent de vous vendre en kit ce qui deviendra une véritable annexe de votre maison dans votre jardin. Mais pour s’assurer d’une pleine réussite, il faut vraiment respecter toute la règlementation en vigueur.

Le toit détermine le succès du chantier

La structure de la toiture détermine largement la taille de l’assemblage final de votre cabane. Aussi anticiper et commander bien en avance les éléments de couverture. Souvent les produits industriels ont une taille standard. Par exemple, les plaques de polycarbonate avec un excellent pouvoir d’étanchéité ont typiquement une largeur de 1,25 m. Mais leur longueur peut varier entre 3 et 6 m. Aussi choisir une largueur de cabane comme un multiple de l’élément de base optimise la matière et éviter les découpes. L’ensemble de la structure doit former un ensemble cohérent avec les joints d’étanchéité. Certains sites spécialisés de vente en ligne pour le jardin proposent même de vous guider par téléphone. La largeur de la toiture conditionne la taille de l’ossature bois. Mais n’oubliez pas de prendre en compte les joints de dilatation et les planches de rive.

Optimisez l’isolation

cabane

Afin d’assurer la longévité de votre cabane, l’isolation constitue un paramètre prépondérant. Aussi la technique de construction ressemble fort à celle d’une maison à ossature bois. Si le montage dans le jardin s’appuie sur un mur une section de bois réduite suffit. Typiquement une épaisseur moyenne de 10 cm confère une très bonne rigidité avec une visserie adéquate. Puis à l’intérieur, des plaque de plâtre hydrofuge permettent de contreventer la cabane. Au centre des murs, des panneaux de laine de bois en épaisseur permettent de très bien remplir les parois quelque soit l’épaisseur. Mais une lame d’air ventillée avec le jardin à l’aide d’un pare-pluie protègent encore mieux de l’humidité. Aussi la qualité du sol sur lequel repose la cabane évitera bien les remontées humides. En effet, la meilleure solution s’avère un support en béton armé coulé sur des graviers. Mais certains préfèrent utiliser des plots en béton pour réaliser un plancher par la suite.

Comment respecter la législation ?

cabane

La taille de la construction détermine les démarches à effectuer. Aussi pour déterminer correctement la surface, il s’agit de prendre en compte l’emprise au sol avec les éléments qui dépassent comme les auvents. Ainsi dans le cas d’une surface inférieure à 5 m2, vous n’avez rien à demander pour votre jardin. Mais il faut pondérer ces propos si vous vous trouvez dans une zone protégée. Puis si la surface reste inférieure à 20 m2 et que la construction se trouve dans une parcelle déjà construite, une simple demande d’autorisation suffit. Enfin si le bâtiment dépasse cette taille limite dans le jardin, il faudra obtenir un permis de construire en bon et du forme. Dans tous les cas, il faut toujours se référer au plan local d’urbanisme de votre mairie. Sachez qu’une cabane dans les arbre n’échappe pas à cette règle. Mais vous devrez toujours vous acquitter d’une taxe d’aménagement proportionnelle à la surface construite.

Si vous vous ntéressez au bricolage, notre article sur comment réguler le taux d’humidité de la maison va attirer votre attention.

Enfin, vous trouverez ici le magasin de bricolage le plus proche de chez vous pour pouvoir vous équiper.

Commenter cet article
Partager cet article

Auteur : Marco

Marco fait partie de l'équipe de téléphone depuis ses débuts en 2015. Passionné de sport, il aime aussi les bons restos et les sorties entre ami.