Le sport à la télévision vaut-il mieux que des combats de chien ?

Sport télévision

Le succès du sport à la télévision repose sur la violence parfois de façon outrancière. En effet il faut se rendre à l’évidence : les bagarres, les chutes, les blessures constituent d’excellents produits d’appels. Comme plus pour les films d’horreur, il existe un public pour cela. Le sport à la télévision fait preuve de sensationnalisme pour mieux répondre à une demande et un besoin de son public.

Le marketing de la violence

Pupitre

Sociologiquement parlant, le thème de la violence dans le sport à la télévision constitue un des plus délicats à traiter. Aussi on peut toujours relayer le discours vertueux des dirigeants des grandes chaines. En effet ils déclarent tous d’une même voix qu’ils combattent cette violence. Mais ce vœu pieu correspond-t-il vraiment à une démarche d’ordre moral ? Ne s’agit-il pas d’anticiper les critiques et de garder les faveurs d’un public plutôt jeune ? En effet on ne peut pas nier que certaines disciplines sportives tirent leur popularité des dérives les plus condamnables. Aussi on peut parier que si le sport à la télévision de demain devenait soudainement vertueux, il perdrait de son attractivité.

Les cerveaux du sacrifice du sport à la télévision

Cerveau sport à la télévision

Aux Etats-Unis, le football américain incarne par excellence le sport à la télévision. En effet la finale du Super Bowl constitue l’événement sport à la télévision le plus regardé. Mais les joueurs reçoivent des coups sur la tête tout au long de la saison et plusieurs fois par jour. Ainsi la plupart des joueurs professionnels souffrent de problème de santé. En effet la récurrence des coups sur la tête provoque des troubles aux issues parfois dramatiques. Mike Webster termina sa vie comme ermite et sombra dans la démence. On ne peut que regretter avec empathie le sacrifice des cerveaux de ces sportifs de haut niveau sur l’autel du sport à la télévision. Néanmoins les téléspectateurs assoiffé de sensationnel ne participent-ils pas à cette violence du sport à la télévision ? Ce type de sport à la télévision ne heurte-il pas nos cerveaux de la même façon ?

Pitbulls et compagnie

Pitbull

Lorsque l’on observe un combat de chiens, on constate que le maître reste toujours dans le champ visuel de l’animal. Pourquoi ? Ce soutien visuel lui donne la force de poursuive la bagarre et d’endurer des souffrances extrêmes. Aussi l’animal et l’humain partagent les mêmes affres de l’affection. Ainsi le sport à la télévision utilise les mêmes ressort que celui des combats de chien. En retransmettant les compétitions sportives surtout en direct, le sport à la télévision repousse les limites de la violence endurée par les athlètes avec la bénédiction de la fausse bienveillance des téléspectateurs. Comme les chiens de combat, les sportifs professionnels risquent tout pour ne pas perdre le respect et l’affection des siens. Le sport à la télévision leur imposent de toujours minimiser la gravité leurs blessures au risque de finir sur une civière. Mais à l’heure la retraite, ces héros finissent oubliés comme des anonymes de l’ombre.

Si avez des choses à dire sur le sujet, vous pouvez contacter la presse papier, les radios et les chaines de télévision.

Avez vous lu notre article sur les bienfaits de la course a pied ?

 

Commenter cet article
Partager cet article

Auteur : Marco

Marco fait partie de l'équipe de téléphone depuis ses débuts en 2015. Passionné de sport, il aime aussi les bons restos et les sorties entre ami.