Comment réussir à bien grimper les cols à vélo ?

Voici quelques conseils pour progresser dans les ascensions de montagne. En effets il faut prendre en compte différents paramètres pour mieux grimper les cols à vélo. Aussi la qualité du bitume, la présence d’un vent de face, l’altitude représentent autant de facteurs externes. Mais la VO2max, le poids du cycliste ou plus simplement le poids du vélo influencent directement vos performances.

Comment améliorer sa vitesse ascensionnelle ?

Il faut d’abord travailler son endurance générale. En effet il faut être en mesure de tenir un effort d’une à deux heures qui pour grimper les cols en montagne. Puis il faut aussi penser à travailler les hautes intensités. Ceci reste un entrainement exigeant. La puissance maximale aérobie ou PMA correspond à la puissance maximale développée par le cycliste à VO2 max. Ainsi des séances de fractionné en côte apparaissent essentielles pour progresser correctement. Il s’agit d’alterner des périodes d’effort intense avec des périodes courtes de récupération.

Améliorer la qualité du pédalage pour grimper les cols

rouler plus viteOptimiser son coup de pédale permet d’augmenter le rendement mécanique. En effet il faut vraiment réduire au maximum toutes les pertes énergétiques. Ainsi en montagne il s’agit de parfaire la fatigue du pédalage pour bien grimper les cols. Cet aspect nécessite des exercices spécifiques sur home trainer ou sur des pentes légères. En choisissant le bon braquet, vous trouverez la fréquence de pédalage optimale. En effet, si vous pédalez de façon très véloce, vous risquez de vous essoufflez plus vite. Mais si vous pédalez plus en force, il y aura un impact important sur vos muscles. Enfin pédaler ou plutôt relancer votre allure en danseuse, sollicite à la fois vos muscles et votre souffle. L’idéal consiste à maîtriser ces 3 façons de pédaler : en vélocité, en force et en danseuse. Aussi il faut absolument avoir ces 3 qualités dans votre musette pour faire face à toutes les éventualités.

Combinez les performances matérielles avec vos qualités personnelles

Aussi trouver le développement optimum permet de prolonger son effort pendant plus longtemps. ” Mouliner ” permet de préserver vos tendons ainsi que vos muscles. En effet, une douleur peut devenir totalement handicapante ou bloquante pour grimper les cols. Mais un développement trop modeste ne permet pas non plus d’avancer très vite. Monter les cols de montagne reste une performance d’endurance avant toute chose. Aussi vous devez travailler votre endurance de base avant tout.

Si vous aimez grimper les cols en montagne, notre article sur le top des montées cyclistes les plus difficiles va certainement vous intéresser.

Enfin vous trouverez ici le guide des offices de tourisme pour tout renseignement pratique en montagne.

Commenter cet article
Crédit photos : John evans, Wojtek Mysliwiec et
Partager cet article

Auteur : Marco

Marco fait partie de l'équipe de téléphone depuis ses débuts en 2015. Passionné de sport, il aime aussi les bons restos et les sorties entre ami.